Rechercher

Alita Battle Angel (2019)


Réalisation : Robert Rodriguez Casting : Rosa Salazar, Christoph Waltz, Ed Skrein, Mahershala Ali Bande Originale : Junkie XL

Alita Battle Angel est inspiré du manga Gunnm de Yukito Kishiro paru dans les années 1990. Cette adaptation réalisée par Robert Rodriguez et produite par James Cameron nous promettait monts et merveilles.


Nous suivons donc l’aventure d’Alita, une jeune cyborg retrouvée dans une décharge par le docteur Ido et ramenée à la vie par ce dernier. Il va lui offrir un nouveau corps, un nouveau foyer et lui permettre de se souvenir d’où elle vient et qui elle est réellement.


Dans ce monde post-apocalyptique du 26ème siècle, la société est divisée en deux parties. Les plus pauvres vivent en bas à Iron City et la haute société réside dans la ville volante de Zalem qui est une source d’espoir pour tous les habitants d’Iron City.


Voici les fondations de ce film. N’ayant pas lu les mangas, nous allons uniquement nous consacrer au film en lui-même et donc oublier les quelconques comparaisons.


La patte de James Cameron est très présente tout au long du film, la 3D est impeccable et ne ravage pas les yeux comme c’est souvent le cas. Les perspectives sont propres tout comme les plans spectaculaires de la ville.


Rosa Salazar incarne très bien le rôle d’Alita même si toute sa performance est en motion-capture. Elle porte le film à elle seule et nous pourrons déplorer la faible importance des personnages secondaires que ce soit Ido, Hugo, Chiren ou encore Vector. Aucun d’entre eux n’est réellement développé.


En dehors de la très bonne réalisation, le film est plus que basique. Une héroïne qui tombe amoureuse d’un jeune et beau garçon malgré leur différence et doit faire face au grand méchant qui lui veut du mal. Par moment nous tombons dans une love story digne des teenage movies à la Hunger Games. Un méchant beaucoup trop manichéen dont on ne sait rien face au groupe des gentils qui veulent mettre fin à sa tyrannie. Un teen movie et une origin story qui pose les bases d’un nouvel univers, de nouveaux personnages.

Un film beaucoup trop pauvre dans son scénario qui arrive quand même à nous faire entrer dans ce nouveau monde au forceps. Toute la première partie tout nous ait expliqué. Il n’y a aucune surprise. On suit Alita se faire des amis, jouer au motorball, manger du chocolat, tomber amoureuse, tout cela pour amener la dernière partie du film qui aurait pu le faire décoller mais qui nous coupe l’herbe sous le pied grâce à un immense cliffhanger qui annonce bien évidemment un deuxième film. Le problème c’est que le film aurait gagné en splendeur s’il était allé au bout des choses. Là, il nous laisse un goût d’inachevé et nous paraît extrêmement vide. Il ressemble à un pilot de série et ce n’est pas ce que nous attendons d’un projet Cameron/Rodriguez.


Mais ce film n’est pas non plus une purge. Le mystère qui entoure Zalem est vraiment prenant tout comme le mystère autour de l’Effondrement. Les corps en métal rappelant Robocop sont plus que bien réalisés. Les décors d’Iron City à la Ready Player One ou Blade Runner retranscrivent parfaitement ce monde post-apocalyptique. C’est donc très paradoxalement que ce film nous donne une folle envie de voir la suite (et pas dans 10 ans comme Avatar stp James Cameron).


Alita Battle Angel reste un bon divertissement à voir absolument au cinéma pour sa 3D. Ce film est un condensé édulcoré d’une romance d’adolescents mais qui offre aussi des scènes d’une extrême violence qui rendent les combats jouissifs. Allez donc suivre Alita et laissez-vous transporté dans un nouvel univers cinématographique que Monsieur James Cameron n’a pas fini de nous faire découvrir.

Ecrit par Lyria



15 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now