Rechercher

Dolores Claiborne (1995)

Mis à jour : 17 janv. 2019


Réalisation: Taylor Hackford

Casting: Kathy Bates, Jennifer Jason Leigh, Christopher Plummer


Adapté d’un roman du célèbre Stephen King, ce film nous raconte l’histoire de Dolores Claiborne, intendante de la riche et méprisante Vera Donovan. Sa fille, Selena, décidera alors de revenir après de longues années d’absence pour lui venir en aide quand celle-ci sera accusée du meurtre de son employeuse. De-là ressurgiront de vieux souvenirs et des blessures du passé.


C’est donc une des rares adaptations d’un roman de Stephen King n'évoquant ni horreur, ni fantastique. Ici, il est question d’un pur drame autour d’une relation mère-fille.


Ce film met en place une intrigue prenante car il s’agit aussi d’une enquête car le spectateur ne sait pas quoi penser de la culpabilité de Dolores dès la première scène. De plus, nous avons une double intrigue car nous plongeons dans les souvenirs de cette femme avec sa riche patronne et son mari alcoolique et violent.

Le détective Mackey soupçonnera d’ailleurs fortement Dolores Claiborne d’être responsable de leur mort et essayera par tous les moyens de lui faire avouer. Et il est vrai que cette femme est un personnage à la psychologie complexe et est difficile à cerner au début mais les nombreuses scènes de flashbacks nous permettent de la comprendre, elle et ses agissements.

Elle est très mystérieuse et nous sommes confus par rapport à sa culpabilité, on ne sait pas si il faut la croire mais c’est avant tout un personnage ayant du vécu et une histoire à raconter.

Sa fille, Selena, journaliste dépressive a décidé de quitter sa ville natale et de couper tous liens avec sa famille il y a des années mais elle a été contrainte de revenir pour aider sa mère. On perçoit vite des relations très tendus entre les personnages. En réalité, le séjour de Selena va lui permettre de comprendre d’où vient ses maux et de voir en face une vérité difficile à accepter.


Le film est donc très émouvant et livre des scènes d’une grande intensité car il se focalise sur cette relation complexe entre ces deux femmes qui ont été malmenées par la vie. Nous avons à faire à des personnages torturées avec une réelle psychologie développée tout au long du film.


Ce long-métrage évoque certains thèmes forts et malheureusement toujours actuels comme les violences conjugales et les abus sexuels mais c’est avant tout un film parlant de culpabilité et pouvant même provoquer le débat.


Les acteurs sont tous très bons même si les performances des deux actrices principales sont évidemment celles qui marqueront le plus les esprits. C’est d’ailleurs la deuxième apparition de Kathy Bates dans une adaptation d’un film de Stephen King car on avait pu la voir auparavant dans Misery (1990).


Il y a aussi dans Dolores Claiborne, des idées de réalisation intéressantes notamment avec le jeu des lumières permettant un repère entre les scènes du présent et les scènes de flashbacks. Dans le présent, on a des lumières très ternes et froides à l’inverse du passé où des lumières très colorées s’assombrissent au fur et à mesure que nous voyons ces personnages sombrer eux-aussi.


Dolores Claiborne est donc une adaptation de Stephen King peu connue et cela est assez dommage car le film évoque un vrai drame avec une intrigue prenante contenant du suspens. On assiste à des retrouvailles entre ces deux femmes blessées qui vont se confronter à leur sombre passé et cela donne une oeuvre très émouvante et intense, magnifiquement interprétée.


Ecrit par Totole


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now