Rechercher

Undercover, Une Histoire Vraie (2019)

Mis à jour : 17 janv. 2019


Réalisation: Yann Demange

Casting : Matthew McConaughey, Richie Merritt, Jennifer Jason Leigh

Bande Originale: Max Richter



Undercover ou White Boy Rick nous plonge dans l’Amérique des années 1980, marquée par sa ségrégation et ses problèmes de drogue et d’armes à feu.


Nous suivons donc la famille Wershe, composée de Richard (Matthew McConaughey) et de ses enfants ; Rick (Richie Merritt) et Dawn (Bel Powley). La famille Wershe est une famille modeste dont la mère a déserté le foyer quelques temps auparavant. Pour subvenir aux besoins de sa famille, Richard entretient un trafic d’armes à feu mais se jure de ne jamais toucher à la drogue, en partie à cause de la toxicomanie de sa fille.


Alors que le FBI enquête sur Richard, Rick accepte d’infiltrer un gang dans l’espoir d’éviter la prison à son père.

Et c’est en suivant Rick que nous plongeons dans une des plus grandes injustices ayant touché le Michigan.


Soutenu par le FBI, Rick va plonger dans le milieu de la drogue tant redouté par son père. Au fil de ce récit se déroulant sur plusieurs années, Rick va devoir jongler avec l’illégalité et son rôle d’indic pour le FBI.


L’immersion dans l’Amérique des eighties fonctionne plutôt bien tant du point de vue de la lutte contre la drogue que de celui de la ségrégation raciale qui touchait et touche encore le peuple afro-américain.


Néanmoins, quelques détails légèrement clichés et très peu utiles subsistent (grosses chaines en or et gros manteaux de fourrure pour les trafiquants). Au-delà de ça, le décor et les personnages fonctionnent, ils sont tous relativement crédibles et convaincants (petite réserve sur Bel Powley et sur Bruce Dern).


Nous pouvons bien évidement souligner la performance de Matthew McConaughey qui campe parfaitement son rôle de père de famille dépassé doublé d’un trafiquant d'armes rusé, ainsi que celle de Richie Merritt qui parvient à être tout à fait irritable et attachant à la fois. Plusieurs seconds rôles marchent également très bien (Jennifer Jason Leigh) et arrivent parfaitement à faire ressentir l’ambiance, le danger ou la méfiance qui peuvent régner dans ces gangs ou groupes d « amis ».


La réalisation est simple. Est montré ce qui doit être montré. Sans fulgurance mais efficace. La représentation de la société est juste sans en faire trop. Nous comprenons rapidement les enjeux, mais la frontière entre adjuvants et antagonistes reste très fine. C’est de cette nuance que les quelques twists naitront, une nuance toujours très bien travaillée qui contribue à l’immersion et au rendu de l’ambiance.


En regardant Undercover, Une Histoire Vraie, vous ne découvrirez pas un grand film qui marquera l’histoire, mais un récit qui se doit d’être raconté. Le récit d’une personne broyée par un système souvent injuste, dont on ne doit pas oublier l’histoire. Ce film est efficace et ne vous donnera pas plus que ce dont vous avez besoin. Il est néanmoins très agréable à regarder et suffisamment immersif pour que vous ne voyez pas le temps passer.


Ecrit par Lyria



0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now