Rechercher

Douleur et Gloire (2019)

Réalisation : Pedro Almodóvar

Casting : Antonio Banderas, Penélope Cruz, Asier Etxeandia

Bande Originale : Alberto Iglesias


Le célèbre Almodóvar revient trois ans après Julieta pour présenter à Cannes son nouveau film Douleur et Gloire. Le film nous raconte l’histoire de Salvador Mallo, un grand réalisateur souffrant du fait de sa santé fragile. Son passé va refaire surface et il va retrouver d’anciens proches après plusieurs années de séparation.


Les premières critiques ont considéré Douleur et Gloire comme le film le plus personnel du réalisateur et c’est le cas. C’est un film très intime où le réalisateur parle de lui à travers de le personnage de Salvador. La ressemblance est aussi physique car on peut confondre certaines fois Banderas et Almodóvar, notamment avec leur ombre.


Comme d’habitude avec Almodóvar, de nombreux sujets sont traités mais avec une certaine légèreté et tendresse qui donne un résultat parfaitement juste. On nous parle cependant de sujets difficiles comme l’addiction, les ruptures amoureuses et la maladie. Douleur et Gloire est très touchant et délicat.

Il raconte l’histoire d’une vie, la vie de Salvador, un personnage très intéressant et émouvant. De nombreux flash-backs évoquent son enfance et sa relation avec sa mère, jouée par la sublime Penélope Cruz.


On nous présente plusieurs personnages très attachants. Comme souvent chez Almodóvar, les personnages principaux sont des personnages forts qui ne se laissent jamais abattre : Salvador qui a toujours continué d’écrire malgré une rupture difficile et qui décide de ne pas sombrer dans la drogue malgré le soulagement qu’elle lui procure vis-à-vis de ses maladies. Sa mère Jacinta, se bat pour offrir une vie convenable à son fils et le pousser à faire des études. Elle dit d’ailleurs que son fils ne tient pas d’elle alors qu’ils ont une force de caractère commune.


Ce qu’on peut aussi retenir de Douleur et Gloire, c’est que c’est un film sur l’expression. L’expression d’un réalisateur (Almodóvar) qui se dévoile de façon plus intime et d’un personnage qui décide de s’exprimer par rapport à ses proches et de dire tout ce qu’il a sur le cœur. Le film est de plus une très jolie déclaration d’amour au cinéma. Tout au long du film, nous pouvons voir de nombreuses références à des films et acteurs connus.


Douleur et Gloire est esthétiquement magnifique. On retrouve l’ambiance espagnole chaleureuse et colorée typique d’Almodóvar. Les décors sont très beaux : l’appartement coloré de Salvador, la maison caverne de son enfance, … Il y a une forte présence des couleurs chaudes rendant l’image magnifique avec une certaine insistance sur le rouge (l’appartement du personnage ou encore lors de la représentation théâtrale). Le film s’ouvre avec un générique sublime avec des peintures colorées bougeant à l’écran. Il y a aussi une petite séquence au début qui résume brièvement la vie de Salvador avec des animations colorées hypnotiques.


Enfin, les performances des acteurs sont toutes parfaites et Almodóvar prouve à nouveau qu’il sait filmer ses acteurs et les mettre en valeur.

Douleur et Gloire est donc un très beau film, une délicate et intime mise à nue d’Almodóvar. C’est une très grande réussite par son histoire touchante et par sa réalisation réussie.

Ecrit par Totole



25 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now