Rechercher

Game of Thrones #S08EP02 SPOILERS


Casting: Nikolaj Coster-Wadlau, Peter Dinklage, Emilia Clarke, Maisie Williams

Showrunners: David Benioff, D.B Weiss

Diffusion: OCS


Elle est là, la grande guerre est arrivée. Tous doivent unir leurs forces pour la survie du monde des Hommes. Ce deuxième épisode nous prépare au pire à venir. Chaque personnage est en danger et on nous le fait savoir, souvent.


Après 68 épisodes, tout le monde se rencontre enfin. Tous réunis à Winterfell ils se préparent à la grande bataille à venir. Chacun va jouer le rôle pour lequel il est meilleur; combattre, commander, gouverner, protéger.


Dans une ambiance pesante, la stratégie de guerre est mise en place sur fond de désaccords politiques. L'arrivée de Jaime n'arrange rien. Soutenu par les gouverneurs du Nord et juger par la reine du Sud, le Régicide peine à se faire accepter et à expliquer la trahison de sa soeur. C'est un homme d'honneur qui arrive à Winterfell en ayant laissé son passé et son histoire à King's Landing.


Cet épisode fait également écho à beaucoup de ses prédécesseurs. On évoque les batailles passées pour préparer la suivante. Jon, Samwell et Ed reforment la garde de nuit sur les remparts du château pour protéger les royaumes des Hommes. Tyrion reprend sa place sur ces mêmes remparts comme à la Néra, Théon se bat de nouveau aux côtés des Stark, Bran se rapelle sa chute, les Immaculés se battent, le Nord se bat, Westeros se bat.

Les morts sont cités ou se font rappeler sous les traits d'autres.


Bien qu'étant dépourvu d'"action", cet épisode pose les bases de l'après bataille. La loyauté des uns est remise en question par les autres. Daenerys et Sansa se disputent toujours l'autorité, Jon tente d'échapper à sa condition, les autres attendent leur heure.

L'émotion est aussi présente à travers le sacre de Brienne, la petite fille ressemblant à Shireen Barathéon sous les yeux de Ser Davos, les paroles de Sandor Clegane envers Arya, l'épée des Tarly dans les mains des Mormont, Arya et Gendry franchissent le pas, Jon parle à Daenerys, Théon rejoint sa famille de coeur, Grey Warm et Missandei parlent de leur futur, Ghost est de retour. Tout est mis en oeuvre pour nous préparer au pire. Certains vont mourir, ils le savent et nous aussi.

L'humour est toujours là, Tormund fait du Tormund, ce qui permet d'oublier un peu la menace qui arrive. Son amour envers Brienne et ses histoires de géants détendent la lourde atmosphère.


A Winterfell tout le monde est à sa place sauf une: Daenerys. Rejetée par Sansa et les Nordiens, supplantée par Jon, elle n'est pas d'ici et commence à montrer une face inquiétante d'elle-même. Une face de Mad Queen s'installe pour effacer la face attachante. Elle doute de tout le monde et semble prendre toutes les mauvaises décisions possibles.


La famille est au coeur du récit. On explique ses fautes passées par le besoin de protéger sa famille. Stark, Lannister, Targaryen, Mormont, famille choisie ou adoptée, ils reconstruisent ou bâtissent leur propre famille.


La grande absente de cet épisode est Cersei. Tous les regards sont tournés vers le Nord et les complots de la Reine sont laissés au second plan. Le jeu des trônes va de nouveau faire rage, elle reviendra donc très rapidement. C'est également le cas sde Varys qui ne fait absolument pas partie de l'histoire. Absence par manque de temps à lui accorder ou pour quelque complot à venir?


Certes ce n'est pas l'épisode le plus sanglant et impressionant de la série mais il reste important. Chaque réplique peut-être un indice sur la suite. Chaque décision porte un poids important, chaque dialogue, regard, mot est important. Alors en attendant la Grande Bataille de Winterfell, pensez que cet épisode est le dernier que nous verrons avec tous les héros unis et réunis.


Ecrit par Lyria


P.S: La chanson de Podrik n'est pas sans rappeler la chanson de Pipin lors de la bataille du Gondor du Seigneur des Anneaux, un clin d'oeil agréable quand nous connaissons l'importance de Tolkien dans l'écriture de Martin. Dans les deux oeuvres, les héros vont mener la guerre de leur vie. Si le contexte est le même, espérons que l'issue en soit la même.




24 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now